Penseur

jeudi, mars 27, 2008

Allègre reloaded

Claude Allègre est fatiguant. Je ne sais pas bien ce que cet ancien géologue cherche à faire avec ses tribunes à répétition dans le Point où il aligne ses contre-vérités sur les sciences du climat. J'avais, à une époque, critiqué la caisse de résonance des médias qui court-circuitait le le travail et le consensus de la communauté scientifique. Heureusement d'autres blogueurs ne se découragent pas : lisez, par exemple, l'excellent debunking de Stéphane Sylvestre Huet.

11 commentaires:

Tom Roud a dit…

En lisant sa tribune, je ne peux m'empêcher de penser qu'Allègre est juste malhonnête intellectuellement. Ses partisans nous rebattent les oreilles du fait que c'est un grand scientique. Je les prends au mot : si c'est un grand scientifique, alors dans ses écrits, il se fout ouvertement de nous. Il sait forcément qu'on ne peut rien déduire de faits isolés du genre "il a beaucoup neigé en Chine en décembre 2007". Il sait forcément ce qu'est une tendance lourde avec des fluctuations autour; il se décridibilise totalement avec ses considérations météo . Quant à nier le réchauffement climatique au motif que "c'est trop compliqué", c'est totalement stupide : l'effet de serre existe et est bien décrit, on a quand même pas mal d'infos sur les mécanismes de rétroaction, etc, et il est bien constaté ... Même si ce qu'il dit de l'année 2007 est vrai, ce sont les tendances lourdes, lissées qu'il faut regarder et il le sait. De plus, l'impredcitibilité de cette physique n'a absolument rien à voir avec l'imprédictibilité des cours boursiers par exemple, le parallèle est totalement fallacieux. Quant à l'évocation des dénonciations d'Einstein par les Français dans les années 30, il est tout simplement grotesque : les théories d'Einstein étaient publiées et vérifiées depuis belle lurette à ce moment là, et il sait très bien qu'il y avait d'autres raisons moins avouables que la seule défense du vieux paradigme scientifique. En fait, c'est juste de la politique : il s'agit d'aligner des arguments digne du café du commerce derrière un vernis scientifique, pour arriver à convaincre le bon peuple de sa valeur et se faire mousser. C'est lamentable.

Oldcola a dit…

Sylvestre Huet I presume.

Merci pour l'alerte ;-) Allègre devient de plus en plus amusant.
Ne pas se laisser décourager, ne pas se laisser décourager, ...

Franchement, j'aime bien ce genre d'exposition qui permet de cumuler les raisons de prendre les gens, certains gens, moins au sérieux.

Anonyme a dit…

Je ne met pas en doute vos affirmations Tom, mais ce que je constate est que la plupart du temps Claude Allègre s'appuie sur des faits concrets. Après, que le sujet ne soit pas aussi simple il ne tient qu'à vous autres scientifiques de nous expliquer (ou serait-ce "trop compliqué" pour nous ?) pourquoi le fait de voir de la neige dans certains pays considérés comme pays chauds (et pas juste en Chine comme vous le rappelez) n'est pas en contradiction avec le réchauffement climatique dont on nous parle tous les jours.
Et si au passage on pouvait arrêter de dire hypocritement que c'est pour la nature qu'on doit faire un effort ça serait agréable, c'est avant tout pour l'homme je crois car la nature peut très bien se passer de nous pour vivre, pas l'inverse, corrigez-moi si je me trompe.

Julien

Matthieu a dit…

Sylvestre, bien sur, merci oldcola.

Julien : vu que Tom Roud et Sylvestre Huet ont chacun pris bien soin de montrer que les soi-disant faits concrets d'Allègre ne sont guère plus que des tours de passe-passe, peut-etre que le probleme vient de vous. Puisque le sujet n'est pas simple il convient surtout que vous lisiez les explications qui vous sont fournies.

Tom Roud vous dit que les variations ponctuelles ne comptent pas, seules les tendances ont une signification. D'autre part, l'article de Huet montre par exemple une carte ou l'on voit bien que le rechauffement climatique mondial s'accompagne dans le detail de refroidissements locaux, a cause de perturbation dans les courants marins et aériens. Par exemple, une inquietude majeure est que la fonte du Groenland pourraient "tuer" le Gulf Stream et refroidir significativement l'Europe.

Anonyme a dit…

"L'honnêteté serait donc de reconnaître que l'on s'appuie sur des périodes trop courtes pour faire des affirmations péremptoires. Des glaciations et des réchauffements, notre planète n'a connu que cela … Il est donc normal qu'il y en ait encore. Mais elles n'ont pas été mesurables à l'échelle de quelques dizaines d'années, petite échelle de notre minuscule condition humaine ! Analyser des fluctuations sur des périodes aussi courtes et en déduire que l'homme modifie ces fluctuations par son activité est donc une aberration."

Oui merci je sais lire et quand je lis ça vous comprendrez aisément que je ne sais plus qui croire !
C'est bien joli de dire qu'on est un scientifique, mais ne pas accepter la critique et le fait que certaines personnes doutent de ce qu'on avance conduit à reproduire ce qu'on a pu faire maintes fois par le passé avec divers scientifiques (comme Evariste Galois en mathématiques par exemple).

Julien

ice a dit…

Enorme! la chronique d'allègre est tout simplement, énorme.
Mon passage préféré: "...dans ce changement, rien n'est général, tout est local, tout est incertain, tout est chaotique..".
ce qui est chaotique on dirait c'est surtout le cerveau de claude allègre. Mon dieu.
Vivement la prochaine chronique !

Tom Roud a dit…

@ Julien : Je ne vois pas comment on peut accorder la moindre crédibilité à un type qui nous explique dans le même texte que le réchauffement n'existe pas car il y a eu des tempêtes de neige en Chine cette année, et en même temps qu'il ne faut pas tenir compte de fluctuations sur moins de dix ans. Il y a contradiction flagrante dans le discours, comme le dit bien ICE, le chaos est dans la tête d'Allègre.
Ensuite, et là encore la malhonnêteté d'Allègre est patente, c'est que sur plusieurs dizaines d'années, on a une tendance très claire au réchauffement. Donc ce n'est justement pas une fluctuation.

Pour finir, je pense aussi qu'il faut revenir au B.A BA, et là aussi Allègre est scientifiquement malhonnête, car l'effet de serre existe, est très bien compris physiquement : on sait depuis en gros un siècle que certains gaz comme le CO2 retiennent une partie du rayonnement solaire. Donc il y a une raison physique profonde au réchauffement climatique. Nous dire que le système est compliqué et qu'il est difficile de dire quoi que ce soit est malhonnête : il y a un effet d'ordre zero très clair (CO2=effet de serre = réchauffement), le véritable travail de recherche c'est d'expliquer comment ce réchauffement net est atténué ou bien amplifié par le système.

(voir aussi ce billet pour un passage en revue de tous les contre-arguments classiques contre le réchauffement :
http://tomroud.com/2007/06/04/contre-arguments-classiques-contre-le-rechauffement-climatique/ )

Alors évidemment, on n'est jamais sûr de rien, il y a toujours du doute scientifique, etc ... Mais quand on n'a aucune objection scientifique valable, on devrait peut-être y réfléchir à deux fois avant de signer des tribunes qui sèment le doute dans l'esprit des gens avec des arguments complètement fallacieux.

Rappelons également qu'il y a quasi-consensus scientifique sur le réchauffement climatique d'origine anthropique : il faut une certaine dose de mauvaise foi pour accuser un pan entier de la science d'incompétence scientifique quand on est soi-même extérieur au domaine et avec des arguments aussi bidons. La plupart des gens qui clament avoir raison contre tout le monde sont rarement des génies.

david a dit…

Devant de telles inepties, je commence presque a douter de la valeur scientifique de C. Allegre. Il doit avoir un pouvoir immense pour avancer de telles debilities sans que sa carriere scientifique soit affectee (ou peut etre l'est-elle, je ne sais pas). Il y a une mauvaise foi tellement patente dans ses "reflexions", il est meme alle jusqu'a faire dire le contraire de ce que disait un article qu'il citait, chose qui mettrait au ban de la communaute scientifique n'importe quel chercheur, tout ca pour etre dans un discours soit disant politiquement incorrect, demarche tellement artificielle que je me demande comment on peut lui accorder un tel credit.

@ Julien: la difference fondamentale entre Galois et Allegre (qui me fait mal, on parle quand meme d'un des plus grands mathematicien moderne :) ), c'est que Galois a apporte une nouvelle theorie mathematique en mathematique. Allegre, lui, donne des arguments que l'on qualifierait d'extremement naifs s'ils n'etaient pas proferes par un scientifique de renom, dans une discipline qui n'est pas la sienne. Il n'apporte aucune theorie. C'est une difference fondamentale.

Je ne peux m'empecher de remarquer que les travaux de Galois ont ete assez vite reconnus, en fait; historiquement, c'est plus sa mort prematuree et son engagement politique qui a pris le dessus peu avant sa mort qui ont retarde sa reconnaissance. Les exemples de changements de paradigmes scientifiques, qui ont ete tres vite reconnus, ca ne manque quand meme pas. Il faut juste avoir quelque chose de solide a raconter, ce qui n'est pas le cas de Mr Allegre.

blop a dit…

Ca fait longtemps qu'on le sait :
Allegre ment
allegrement !

Anonyme a dit…

Ok je retiendrai donc que c'était encore une intervention d'un politicien qui avait besoin qu'on parle de lui quitte à dire n'importe quoi :)
Le seul problème c'est que c'est le temps que ça prend et les efforts gachés des réels connaisseurs en la matière qui doivent à chaque fois se démener pour réfuter ces inepties.

Merci d'avoir fait l'effort ici pour moi (et j'espère que j'étais pas le seul quand même mince :))

Julien

Matthieu a dit…

@Julien : tu as parfaitement raison, et c'est bien triste. Mais qu'y faire ? si des gens comme sylvestre huet ou les blogueurs du c@fe des sciences ne disent rien, ces contre-verites se propagent.