Penseur

mardi, septembre 26, 2006

La Roumanie et la Bulgarie entre dans l'Union Européenne

Ca y est, c'est fait.

Il y avait une certaine inquiétude, relative aux progrès des deux pays, en particulier dans le domaine de la corruption. Malgré les lacunes de la Bulgarie dans ce domaine, les deux pays des côtes de la Mer Noire ont été acceptés. Sans doute est-il difficile de ralentir, voire de stopper, le train de l'élargissement une fois qu'il est lancé, et cela pose à nouveau la question de la Turquie.

Mais, pour l'instant, je voudrais juste célébrer ce moment. L'entrée de la Roumanie commence bien :
On peut regretter le train d'enfer de l'élargissement à l'Est, qui n'a pas laissé le temps à l'approfondissement, à l'intégration, et aux réformes institutionnelles nécessaires. On peut l'accuser d'être en partie à l'origine de l'incompréhension, et du désintérêt, des citoyens européens pour l'Union.

Cependant il ne faut pas en oublier les mérites. L'intégration politiques des pays de l'ex-bloc Soviétique, les réformes titanesques entreprises dans ces pays dans l'espoir d'intégrer l'UE, l'amélioration de leurs conditions de vie (qui profite aussi aux pays de l'Ouest), sont des réussites.

Je vais essayer de faire une série de billets sur la Roumanie, un pays que je connais un peu, et surtout, que j'aime beaucoup.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

ok, c'est mieux de faire sur un pays a la fois, parceque le pluriel est casse.

Matthieu a dit…

Bonjour Anonyme,

De quel pluriel parlez-vous ?

En tout cas, je compte parler de la Roumanie parceque j'y suis allé plusieurs fois, que je connais bien quelques Roumains, que j'aime ce pays, bref, que j'ai quelquechose à dire dessus. Ce n'est pas pour écrire plus tard sur la Bulgarie, que je ne connais pas du tout