Penseur

vendredi, février 02, 2007

5 minutes pour rien ?

Certains blogueurs (ici aussi) ironisent sur l'intérêt d'éteindre les lumières de façon concertée pendant 5 minutes, pour attirer l'attention sur les problèmes environnementaux. Une baisse forte et soudaine, suivie d'une hausse tout aussi forte et tout aussi soudaine, serait contre-productive d'un point de vue écologique, puisqu'EDF doit utiliser des centrales d'appoint, par exemple à charbon, pour s'adapter rapidement.

Outre le fait que je ne suis pas sûr que les centrales à charbon aient une réactivité si forte (j'aurais plutôt dit que l'excès temporaire d'électricité était utilisé pour pomper de l'eau en amont des barrages hydroélectriques), l'action ne se voulait pas écologique en elle-même. Il s'agissait, en paralèlle avec le compte-rendu d'une réunion du GIEC, de faire passer un message clair aux hommes et femmes politiques en campagne : "Mettez les problèmes environnementaux et le réchauffement climatique un peu plus haut dans votre liste de priorité, ça peut être payant électoralement". Une action de lobbying politique, peut-être plus efficace, d'ailleurs, que le discours scientifique.

PS : Toute réflexion sur l'écologie politique ne peut pas faire l'économie de ce billet d'Alexandre Delaigue d'Econoclaste sur la dimension religieuse de l'écologie. Je vous en conseille la lecture.

4 commentaires:

Seven a dit…

Bien d'accord avec toi. Asséner que "ça ne sert à rien" dispense de lever le petit doigt... Je ne sais pas si il y aura des retombées concrètes à cette "manifestation douce", mais le seul fait que ce message diffusé largement ait été à l'origine de discussions est positif, à mon avis. Et l'effet entrainant du groupe peut être bénéfique en terme de responsabilisation.

Matthieu a dit…

en termes d'effets positifs, j'en vois deux : le lobbying sur les candidats a la presidentielle (pour leur montrer que l'ecologie est un theme porteur) et ce qu'Alexandre Delaigue qualifie d'actes positifs d'une "religion ecologiste". et le fait d'occuper les medias a une certaine influence sur les esprits.

Tom Roud a dit…

D'accord avec toi moi aussi.
En revanche, j'ai beaucoup de mal à comprendre cette hostilité (presque a priori) de certains blogueurs à l'écologie ...

Matthieu a dit…

oui... on se rappellera en particulier l'affaire allègre... enfin, ne generalisons pas sur 2 exemples